Le temps de la systématisation d’expérience

La systématisation d’expérience en tant qu’interprétation critique ne peut être complète que si elle devient transformatrice en pratique. C’est pourquoi, la systématisation des expériences doit toujours fermer chaque cycle de sa spirale, avec un retour à la pratique, enrichie par les éléments théoriques.

Le défi politique d’apprendre de nos pratiques : Systématiser les expériences pour apprendre de façon critique, améliorer sa propre pratique et partager les apprentissages, par Oscar Jara

Qu’est ce que ça veut dire pour moi dans mon nouveau vécu de retraité qui s’auto-missionne citoyen-chercheur ? Quel cycle se ferme ? Quel autre s’ouvre ? En quoi mobiliser cet outil de systématisation d’expérience soutient mes apprentissages situés, la mise à jour de mes pratiques (voir praxéologie, praxis) et m’éclaire sur mes activités futures ?

Qu’est ce que j’observe ? à quelles collectes d’information, analyses je me livre ? quels apprentissages et enseignements j’en tire ? Quel outillage je mobilise pour y parvenir et, également, pour documenter la démarche ?

Et partant de là, quelles hypothèses s’esquissent pour l’avenir ?

Concernant la documentation, la structuration, le partage de la démarche et de ses résultats, les fonctionnalités offertes par ce blog (système de gestion de contenu) sont celles que j’entrevois comme étant les plus adaptées au développement d’un environnement informationnel en adéquation avec ma situation actuelle.

Restons en contact si vous êtes intéressés par ce questionnement et ses développements potentiels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.